fond superieur orchidée

Maladie d’orchidée et soins

Toutes les orchidées peuvent “tomber malade”, quel que soit l’environnement dans laquelle elle évolue. Les maladies généralement rencontrées peuvent être d’ordre bactériennes ou fongiques et ont la fâcheuse tendance à se répandre aux autres plantes (surtout si vous les faites pousser en serre). Attendez-vous surtout à les rencontrer en fin de saison lorsque la plante commence à se reposer et devient moins robuste.

Les champignons et bactéries

Lorsque votre orchidée semble pourrir sans raison apparente, c’est qu’elle est sans doute attaquée par un champignon. D’où vient-il ? Difficile à savoir puisque certains champignons se propagent par voie aérienne ! Attention donc à l’environnement autour de vos orchidées et contrôlez attentivement tout excès d’humidité.

Si cela vous arrive, aérez rapidement vos plantes et exposez-les à la lumière ! Réduisez les apports en eau jusqu’à obtenir un substrat légèrement sec. Les champignons se dessècheront d’eux-mêmes. L’utilisation d’un fongicide est bien sûr préconisé et supprimez les parties de la plante déjà atteinte surtout si les fleurs sont déjà maculées.

Les virus

Si vos feuilles sont déformées et présentes de nombreuses tâches (noires ou verdâtres) et que la floraison est très faible, vous êtes peut-être en présence d’un virus ayant contaminé votre orchidée. Pas de solution miracle : coupez les feuilles attaquées, idem pour fleurs et les tiges. Bref, jetez tout, ça vaudra mieux pour éviter une propagation à d’autres orchidées. Néanmoins, n’oubliez pas que de nombreux virus peuvent déjà être présent dans le feuillage, ils attendront simplement une faiblesse de la plante (stress…) pour devenir actif ! A vous de juger…

Les acariens phytophages (insectes et autres parasites)

Connu sous le nom d’araignée rouge et à peine visible à l’oeil nu, ils s’attaquent aux feuilles par en dessous (forcément, ils sont ainsi à l’abri de la pluie et d’autres prédateurs) et on ne pense pas toujours à regarder les feuilles dans les deux sens. Leur présence est facilement décelable à cause de la couleur grisâtre que va prendre la feuille puis ce sera au tour des fleurs d’être attaqué. Le meilleur des répulsifs reste bien sûr l’eau que vous vaporiserez des 2 côtés des feuilles et profitez-en pour nettoyer le feuillage manuellement. Au pire, un coup de liquide vaisselle bien dilué fonctionnera très bien. Enfin, pour les plus paresseux il existe de nombreux produits phytosanitaires à vaporiser sur vos plantes et qui empoisonneront les malheureux insectes nuisibles présents sur vos orchidées.

Il existe aussi une variété encore plus petite d’araignée rouge qui a une fâcheuse tendance à s’attaquer principalement aux orchidées de type phalaenopsis. Elle fait des folies en milieux sec et n’hésite pas à coloniser les plantes voisines en creusant de longs tunnels à l’intérieur des feuilles. Dans ce cas coupez les feuilles atteintes et utilisez le même remède que cité précédemment.

Les cochenilles

Les cochenilles (et consors) sont les mieux placées pour venir sucer la sève des orchidées. On reconnait leur présence grâce aux dépots blanchâtres (un peu comme des toiles d’araignées) qu’elles laissent sous les feuilles. Au début ce sont de simples larves à peine visibles, puis elles se développent et vivent en colonies. Evidemment si vous ne faites rien dès les premiers signes ça deviendra très vite une invasion et votre orchidée va dépérir rapidement. Pour s’en débarasser, rien ne vaut la présence de coccinelles mais compte tenu de la difficulté pour les contrôler un bon nettoyage au savon liquide horticole est tout aussi efficace. Le traitement peut parfois être long, mais faites le jusqu’au bout.

Les escargots

Les escargots sont facilement visibles mais feront des ravages le temps d’une nuit. Ils gouteront les feuilles et fleurs en laissant leurs marques d’une manière fort visible, il y a donc lieu d’avoir un lieu de culture propre et ordonné (sinon, éloignez vos plantes de l’extérieur).

Les pucerons

Les pucerons ont eux aussi une fâcheuse tendance à coloniser le dessous des feuilles, il y a alors lieu de les nettoyer avec un chiffon mouillé dès que possible. Malheureusement les pucerons s’attaquent aux orchidées de la famille des Lycastes et des Calanthes dont le feuillage est facile à coloniser. Comme ce sont des espèces fragiles, attention lors de l’application d’un insecticide sur les feuilles !

Les charançons

Les charançons sont des dévoreurs de racines. Peu de chance que votre plante s’en sorte, dépotez rapidement, lavez les racines et rempotez dans un nouveau substrat.

Entretien Orchidée : Tous droits réservés. Mentions légales.