fond superieur orchidée

Arrosage des orchidées

L’arrosage est l’un des points  important pour la culture des Orchidées.

Un arrosage trop copieux provoque la pourriture des racines et la mort de l’Orchidée.

L’humidité en excès dans leurs pots, peut se traduire par des feuilles molles ou jaunes. Il est donc parfois préférable de s’abstenir d’arroser, quand on a des doutes sur son arrosage.

Elles sont soit monopodiales ou sympodiales ne réclame pas les même besoin en eau.

  • Les Orchidées monopodiales comme les Phalaenopsis ne possèdent pas de pseudobulbes elles n’ont donc pas de réserve d’eau.
  • Les Orchidées sympodiales ont des pseudos bulbes comme les Cattleya, elles demandent une période de repos de diminution des arrosages.

Acidité de l’eau

L’acidité de l’eau se mesure à l’aide d’un Ph-mètre (ou d’un test Ph) dont l’unité PH se mesure de 0 à 14 (d’acide à basique).

Eau neutre = 7 PH

Pour la plupart, les orchidées aiment une eau douce avec un Ph compris entre 6,3 et 6,5

Quelques orchidées aiment une eau basique comme par exemple Paphiopedilum (PH 7,5).

En revanche, les Orchidées n’aiment pas l’eau adoucie par des sels.

Comment arroser une orchidée ?

Arrosez vos plantes avec une eau à température ambiante, pour ne pas provoquer un choc thermique.

Il est préférable de faire son arrosage le matin, pour éviter le développement des maladies bactériennes.

Un excès d’eau au niveau des racines pour la nuit, leurs est nuisible.

La pulvérisation

Cette opération consiste à envoyer sur la plante un nuage de fines gouttelettes d’eau.

Durant cette tâche, il faudra faire attention à ne pas mettre d’eau aux coeurs des plantes ce qui risquerait de déclencher des pourritures.

Comme pour l’arrosage, il est préférable d’effectuer cette opération le matin en cas de forte chaleur ou si l’hygrométrie baisse fortement, on peut renouveler la pulvérisation dans l’après-midi.

Une eau calcaire va laisser des traces blanches sur les feuilles.

L’immersion

L’immersion est une opération qui s’adresse à des Orchidées fortement desséchées.

On plonge la plante dans l’eau, jusqu’à ce qu’il n’en sorte plus de bulle et en maintenant le substrat des plantes dans le pot.

Par ce procédé, il existe un grave danger pour la transmission des maladies virales.

Quand diminuer l’arrosage d’une orchidée ?

Si le substrat de l’orchidée est d’évidence encore humide en période de repos on réduira l’arrosage. Il en va de même lorsque la lumière diminue (quantité et durée). Enfin, il vaut mieux moins arroser que trop arroser, en cas de doute, il est donc préférable de s’abstenir. Un pot en plastique nécessitera un plus faible arrosage.

Quand augmenter l’arrosage d’une orchidée ?

Si le substrat est desséché il peut être nécessaire d’augmenter l’arrosage. De la même manière, on augmentera l’arrosage lorsque le temps sera plus sec et ensoleillé. Enfin, un pot est en terre cuite et de petit format nécessitera un plus grand arrosage.

Quand arroser les orchidées ?

Il faut trouver un juste milieu. Arroser tous les jours est une bêtise, tout comme arroser avec un glaçon. La fréquence d’arrosage dépend de plusieurs facteurs : Quel est le climat ? Quel est le substrat ?

En hiver, si les températures sont moins élevées dans votre maison ou appartement qu’en été (ce qui est fort probable), vous devrez arroser moins souvent. En effet, l’eau s’évaporera moins vite, et la plante consommera moins d’eau également. Si vous laissez l’orchidée à proximité d’un radiateur, il y a de forte chance pour que l’eau s’évapore rapidement ; il faudra alors arroser régulièrement.

En été, la plante reçoit plus de lumière, bénéficie de conditions climatiques favorables à sa croissance, et donc puisera plus rapidement les réserves en eau contenues dans le substrat. Vous arroserez alors plus souvent qu’en hiver. Le bon entretien de l’orchidée est lié aux saisons d’une manière générale.

Enfin, d’une manière générale, la solution la plus simple pour savoir si votre orchidée à besoin d’eau et nécessite d’être arrosée, consiste à regarder dans le pot transparent s’il y a encore de l’humidité. Si vous apercevez des gouttelettes d’eau dans le pot transparent, alors vous pouvez attendre encore un peu avant d’arroser. Si au contraire il n’y a plus d’eau, que le substrat de l’orchidée a séché à la surface et sur les cotés, alors il est temps d’arroser votre orchidée.

Astuces

Il n’y a pas une seule façon d’arroser les orchidées. Comme pour beaucoup de plantes, il est préférable d’arroser en immergeant le pot dans l’eau pendant quelques minutes. Pour un bon entretien de l’orchidée, ne pas immerger la totalité du pot ! Vous exposeriez alors la plante à un risque de moisissure si l’eau se coince entre les feuilles, à leur base.

Tremper jusqu’à 2 centimètres avant le début des racines devrait vous mettre à l’abri de problème de pourriture.

Après avoir trempé l’orchidée pendant quelques minutes, laissez cette dernière s’égoutter quelques minutes, surtout en hiver, pour éviter de maintenir les racines en contact avec l’eau au fond du pot ou cache pot.

Si vous avez un substrat hydroponique (comme les billes d’argile, sphaigne du Chili), la problématique est différente. Il faut s’assurer que le substrat de l’orchidée restera en contact avec l’eau.

Entretien Orchidée : Tous droits réservés. Mentions légales.