fond superieur orchidée

Comment entretenir une orchidée ?

L’emplacement

Toutes les orchidées affectionnent la lumière, certaines plus que d’autres. Quels que soient les genres installez les plantes le plus près possible de la principale source de lumière : sous un velux, ou face à une fenêtre tout en respectant une distance d’environ 25 cm.

Pas de soleil direct

Si les orchidées aiment la lumière, elles craignent le soleil direct entre 11 h et 18 heures pendant huit mois de l’année c’est à dire de la mi-février à la mi-octobre. Pendant cette période il est indispensable de les ombrer à l’aide d’un voilage par exemple. En cas de doute, contrôlez la température des feuilles en les tâtant : elles ne doivent pas être chaudes.

Humidité

Voici encore un point très important qui n’est pas à négliger. Arrosage et vaporisation sont deux choses différentes et l’un ne remplace pas l’autre. Le confort et le développement de vos orchidées dépendent étroitement de la teneur en humidité de l’air ambiant. Et il est évident qu’il faut par un moyen ou un autre, compenser la sécheresse ambiante de votre maison ou de votre appartement en particulier en hiver.

Solution 1 : Vaporiser quotidiennement la surface du compost, les racines aériennes et l’envers des feuilles en veillant à ne pas mouiller les pousses naissantes. Cette vaporisation doit recréer une sorte de brouillard, les gouttelettes d’eau doivent être très fines. Ne jamais utiliser les brumisateurs d’eau de source vendus dans le commerce.

Solution 2 : Installer la plante au-dessus d’un contenant rempli d’eau suffisamment large pour qu’elle soit bien entourée d’humidité. Pour poser votre plante vous pouvez utiliser une grille que vous placez sur le contenant rempli d’eau, ou bien placer un pot à l’envers dans l’eau sur lequel vous pouvez poser votre plante qui sera comme sur une île.

En aucun cas la base du pot de votre orchidée ne doit toucher l’eau.

Ce point est sans doute le plus délicat qui soit dans la culture des orchidées. Disons que le principal écueil est l’excès d’arrosage. En effet la plupart des orchidées étant cultivée dans un substrat à base d’écorce, les débutants ont tendance à trouver que visuellement l’écorce est sèche. Mais elle peut être sèche en surface et encore mouillée à l’intérieur du pot.

Arrosage

Quand faut-il arroser ?

Les plantes sont comme nous, leurs besoins en eau varient en fonction de leur environnement. Plus il fait beau et chaud, plus les journées sont longues, plus le pot est petit et plus vite la plante va boire rapidement l’eau qu’on lui a donnée.

Il est donc très important de ne pas considérer l’arrosage comme une tache à faire tel ou tel jour de la semaine parce que c’est le jour où on a le temps.

Le repère le plus simple que nous pouvons vous donner est de prendre l’habitude de soupeser le pot de votre orchidée après votre arrosage : Si votre arrosage a été correct le pot est forcément « lourd ». Quelques jours plus tard, soupeser à nouveau le pot : s’il est nettement léger, votre plante a besoin d’eau. S’il vous semble encore lourd attendez encore.

Votre orchidée souffrira moins d’un manque d’eau que d’un excès. D’un point de vue général, pour une orchidée cultivée dans de l’écorce de pin dans un pot de 12 à 13 cm de Ø, la fréquence de l’arrosage peut varier entre tous les 3 à 4 jours en été s’ il fait beau et chaud, et tous les 6 à 8 jours en hiver, si la maison est peu chauffée et si le temps est couvert.

Comment arroser ?

L’arrosage consiste en un apport d’eau en abondance. Il faut donc verser une bonne quantité d’eau sur la surface du pot pendant plusieurs secondes ou bien tremper le pot jusqu’au 2/3 de sa hauteur dans une bassine d’eau pendant une quinzaine de secondes.

Faut-il arroser toute l’année ?

Tout dépend du type de l’orchidée que l’on cultive. Exception faite des espèces qui demandent une période de repos qui se caractérise par une diminution ou une suppression des arrosages pendant une certaine période, la plupart des orchidées s’arrosent toute l’année.

Quelle eau utiliser ?

Dans la nature, la vie des orchidées est intimement liée à l’omniprésence de l’eau. Toutes les orchidées profitent des pluies et de l’humidité de l’air. Elles aiment l’eau mais d’une certaine qualité et dans certaines quantités.

Exception faite de certaines orchidées comme les Paphiopedilum et les Cymbidium d’autres genres terrestres, toutes les orchidées doivent être arrosées avec une eau très faiblement minéralisée. L’eau de pluie est de loin « l’eau idéale » pour vos orchidées même si vous vivez en région urbaine. A défaut, il faudra lui procurer une eau de source peu minéralisée du type Volvic, dont la teneur en Calcium est faible. L’eau osmosée peut également être utilisée, à condition qu’elle soit mélangée à de l’eau de ville afin de l’enrichir un peu (50% eau de ville-50% eau osmosée).

Ne jamais utiliser les eaux suivantes : l’eau adoucie, l’eau de récupération du sèche-linge, l’eau déminéralisée ou encore une eau vaguement corrigée avec quelques gouttes de citron ou de vinaigre.

Température

Dans leur milieu naturel toutes les orchidées sont exposées à des différences de température entre le jour et la nuit plus ou moins importantes selon la saison ou l’altitude à laquelle elles vivent. Ces écarts seront pour certains genres, notamment ceux qui vivent naturellement en altitude, relativement importants (de l’ordre de 8 à 10°C). Ils sont ‘les déclencheurs’ de la floraison. De manière simplifiée on peut répartir les principaux genres d’orchidées dans trois catégories de climat :

  • Celles de climat chaud qui demandent 18° C à 30° C le jour et 16° C à 25° C la nuit avec un petit écart de température entre le jour et la nuit de 2° à 5° C.
  • Celles de climat tempéré qui demandent 18° C à 25° Cle jour et 13° C à 16° C la nuit avec un écart de température entre le jour et la nuit de 5° à 10° C.
  • Celles de climat froid qui demandent 15° C à 20° C le jour et 8° C à 14° C la nuit avec un écart de température entre le jour et la nuit de au moins 10° C.

A moins de posséder une serre tempérée ou froide, il est donc conseillé lorsque l’on n’a pas la possibilité de sortir ses plantes en été dans un jardin ou sur un balcon ombragé de ne pas se laisser tenter par des orchidées originaires d’altitude qui demandent des écarts de températures supérieurs à 5° C.

Engrais

Les orchidées étant cultivées sur un substrat pauvre, il est indispensable de faire un apport régulier d’engrais afin que la plante pousse et fleurisse normalement. D’un point de vue général les orchidées tolèrent mal les engrais fortement dosés auxquels il faut préférer les engrais faiblement dosés que l’on donnera régulièrement au rythme de un arrosage sur deux ou sur trois.

  • La veille de l’apport d’engrais, faire un léger arrosage à l’eau claire.
  • Chaque apport d’engrais doit être suivi par au moins 1 ou 2 arrosages à l’eau claire.
  • Ne pas donner d’engrais pendant les éventuelles périodes de repos.
  • Attendre 3 semaines après un rempotage avant de reprendre les apports d’engrais.

Plus d’informations

Entretien Orchidée : Tous droits réservés. Mentions légales.